1226687923" Face au démantèlement organisé de l'école publique, beaucoup d'enseignants se posent la question : acceptons-nous de participer passivement à ce démantèlement par notre silence complice ou notre collaboration active ou bien décidons-nous de résister, y compris par la désobéissance, pour faire échec aux mesures imposées ?"

J'aime mon métier, j'aime l'École Publique ... je n'aime pas ce qu'ILS en font, je n'aime pas le sabotage délibéré de cette institution fait par nos dirigeants.

En métropole c'est déjà grave, en Guyane (et surtout à St Laurent), nous sommes parmi les premiers touchés par toutes les nouvelles mesures. C'est pourquoi des enseignants et des parents d'élèves se sont réunis pour lutter contre ce qu'ils dénoncent comme le "démantèlement" de l'école publique. Je me joins à eux pour manifester mon désarroi face à cette farce macabre.

Je ferai grève jeudi 20 novembre et manifesterai pour expliquer une fois de plus à nos jeunes ce qu'on leur réserve si personne ne se bouge les fesses.

Pour une école publique, juste et de qualité, pour une plus grand égalité des chances ... luttons et désobéissons si nécéssaire.

Carole ... mère, citoyenne et enseignante.